10 Mars 2017

Journée internationale de la femme « Les Mauriciennes sont capables de faire encore mieux »

La Commission de la femme de DIS-MOI et l’atelier SA Nou Vize ont organisé, le mercredi 8 mars, à Rose-Belle, un atelier de réflexion sur la situation de la femme à Maurice. Parmi les sujets évoqués : les défis auxquels sont confrontées les Mauriciennes et les mesures à prendre pour leur assurer une véritable égalité des droits.

Réaction et intervention de plusieurs personnalités de la société civile :

  • VEENA DOLAH : « LA FEMME EST RÉSILIENTE »
  • LINDSAY MORVAN : L’ÉDUCATION, LA CLÉ DU DÉVELOPPEMENT
  • SHEISTAH BUNDHOO : « PA GAGN DRWA GAGN BATE »
  • KRITEE, TRAVAILLEUSE SOCIALE ENGAGÉE
  • Enquête : Les femmes, premières victimes de la pauvreté

Le samedi 4 mars, dans le cadre d’une activité de lutte contre la pauvreté, la Commission de la femme de DIS-MOI, en collaboration avec l’Atelier Sa Nou Vize, ont commencé à recenser les familles démunies vivant dans la région de Grand-Bois.

  • Béatrice Cailleau Mercier, responsable de la Commission de la femme de DIS-MOI explique que  « le recensement part d’un constat. L’extrême pauvreté touche davantage les femmes isolées, le plus souvent abandonnées par leur conjoint et qui se retrouvent avec beaucoup d’enfants sur les bras ».
  • Témoignage de Léora : « J’en ai assez des vaines promesses faites pour épater la galerie »

Lien PDF :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *